Scroll Top

SEO : Les 15 erreurs techniques à éviter d’urgence sur votre site web

SEO Les 15 erreurs techniques à éviter d'urgence sur votre site web

Optimiser techniquement son site web est un aspect crucial, mais souvent négligé, pour améliorer son référencement et sa performance.

Selon une récente étude menée par Ahrefs sur plus de 1 million de sites web, 95% présenteraient des problèmes techniques plus ou moins importants.

Cet article a pour objectif de vous aider à identifier les erreurs techniques les plus fréquentes, comprendre leurs impacts négatifs, et vous donner des conseils pratiques pour y remédier efficacement.

Nous nous concentrerons ici sur deux grandes catégories d’erreurs : celles liées aux redirections, et celles affectant l’accessibilité et l’expérience utilisateur.

 

Les erreurs techniques liées aux redirections

#1 Redirections 3XX

Les redirections 3XX indiquent qu’une page a été déplacée de manière temporaire ou permanente vers une nouvelle URL.

Près de 95% des sites web présenteraient des problèmes de ce type.

Cela ne pose pas forcément problème en soi, sauf dans certains cas :

  • Des boucles de redirection empêchant d’accéder aux pages
  • De longues chaînes de redirection ralentissant le chargement
  • Des changements d’URL non communiqués aux moteurs de recherche, entraînant des erreurs 404

L‘intelligence artificielle, une alliée du SEO, peut vous aider à automatiser la détection et la résolution de certains de ces problèmes de redirection.

 

#2 Redirection HTTP vers HTTPS

88% des sites ont encore des pages accessibles via le protocole HTTP non sécurisé, ou un contenu mixte HTTP/HTTPS.

Or depuis 2014, Google privilégie clairement les sites intégralement en HTTPS dans ses résultats de recherche.

Passer entièrement en HTTPS améliorera donc votre visibilité, en plus de sécuriser les échanges avec vos visiteurs.

Vous pouvez automatiser les redirections avec une règle de rewrite dans votre fichier .htaccess. Il existe aussi des plugins sur WordPress comme Really Simple SSL.

Une politique de sécurité des contenus (CSP) permettra d’éviter les problèmes de contenu mixte.

Des outils d’analyse de site comme Screaming Frog vous aideront à repérer les éventuelles pages encore en HTTP.

Passer en HTTPS est également un bon moyen de booster le SEO de votre site sans devoir créer de nouveaux contenus.

 

DEMANDER UN DEVIS SEO

 

Les erreurs d’accessibilité et d’expérience utilisateur

Un site web facile d’accès et agréable à parcourir fidélisera vos visiteurs. À l’inverse, certains problèmes techniques pourront nuire à l’expérience utilisateur et vous faire perdre des conversions.

 

#3 Attributs alt manquants

Il est important de bien renseigner les attributs « alt » de vos images. Non seulement pour les malvoyants utilisant des lecteurs d’écran, mais aussi pour améliorer le référencement de vos visuels.

En effet, ces attributs sont considérés par les moteurs de recherche comme du texte supplémentaire décrivant le contenu des images. Des attributs alt soignés constituent donc un signal positif.

Pourtant, 80% des sites web présenteraient encore des attributs alt vides ou manquants.

Une extension comme ALT Image Text facilitera leur ajout sur l’ensemble de vos pages.

 

#4 Page lente

La vitesse de chargement influence directement vos taux de rebond et votre classement dans les résultats de recherche.

Or, 72% des sites obtiennent de mauvais scores aux tests de performance comme Lighthouse ou Pagespeed.

Optimiser la taille et le nombre de requêtes de vos pages vous fera gagner en rapidité. Choisir un hébergeur adapté au trafic, activer un CDN, et minimiser votre code sont aussi des pistes à explorer.

Des pages trop lentes peuvent entraîner une perte de positionnement sur Google, il est donc crucial d’y remédier.

#5 Différence de titre sur la SERP

Un titre modifié par Google indique généralement un problème de pertinence ou de formulation.

C’est pourtant le cas pour 68% des sites !

Pour éviter cela, misez sur des balises <title> concises (50-60 caractères), attrayantes, et contenant vos mots-clés cibles.

 

DEMANDER UN DEVIS SEO

 

Les erreurs de balisage

Un balisage de qualité est le socle d’un bon référencement. Structurer correctement vos titres, descriptions, images, liens internes, etc. enverra les bons signaux aux moteurs de recherche.

Voici quelques erreurs courantes à éviter :

 

#6 Balise meta description vide ou manquante

73% des sites ont des balises meta description vides ou absentes. Ce n’est pas rédhibitoire pour le SEO, Google générant lui-même ces textes dans ce cas.

Toutefois, sur vos pages clés, il est préférable de soigner vos meta descriptions de 155 caractères maximum. Optimisées pour le clic, elles inciteront plus de visiteurs à cliquer sur vos résultats.

 

#7 Un seul lien interne entrant dofollow sur une page

66% des sites ne lient pas suffisamment leurs pages entre elles.

Pourtant, un maillage interne avec des liens pertinents améliore le crawl des robots, le partage de popularité, et le classement global du site.

Pour y remédier, intégrez des liens internes pertinents dans vos contenus, pointant vers d’autres pages, catégories ou produits liés, lorsque vous les mentionnez.

Créer des liens internes entre vos pages peut sembler fastidieux, mais est à la portée de tous pour gérer soi-même le SEO de son site web.

 

#8 Titre trop long

Un titre rogné sur les SERP indique généralement qu’il dépasse les 60 caractères. C’est le cas pour 63% des sites !

Bien qu’affiché tronqué, Google considère l’intégralité du titre pour le classement. Mais pour l’internaute, mieux vaut ajuster leur longueur pour assurer une bonne clicabilité.

 

#9 La page contient des liens de redirection

Présents dans 62% des sites, ils rallongent le chemin d’accès aux pages cibles. On préfèrera linker directement vers la bonne URL. Si plus de 10 redirections en chaîne, cela peut poser problème.

 

#10 Balise H1 manquante ou vide

Une balise de titre principal vide ou absente nuit à la lisibilité et à la structure de la page. C’est pourtant le cas sur 59% des sites ! Il est facile d’y remédier en rédigeant un H1 percutant par page.

 

DEMANDER UN DEVIS SEO

 

 

Les erreurs sur les méta-données

Les balises meta permettent de fournir des informations structurées sur vos pages, pour les moteurs comme pour les interfaces de partage. Si elles sont mal renseignées, vous ratez là encore des opportunités d’améliorer votre visibilité.

 

#11 Méta description trop courte

Une méta description de moins de 120 caractères a statistiquement moins de chances d’être conservée par Google. C’est pourtant le cas pour 59% des sites !

Idéalement, rédigez des descriptions uniques de 150 à 160 caractères, centrées sur vos points forts commerciaux.

Bien que le SEO et le SEA (Adwords) poursuivent le même objectif, à savoir plus de trafic, ils impliquent des stratégies différentes. Il faut parfois choisir entre le SEO ou le SEA en fonction de vos objectifs et contraintes.

 

#12 Balises Open Graph incomplètes

56% des sites ont des balises Open Graph manquantes ou partielles. Problématique pour le partage optimal de vos pages sur les médias sociaux.

Pour chaque page que vous souhaitez mettre en avant (articles, produits, services…), pensez à renseigner tous les champs Open Graph (titre, description, image, url).

 

#13 Méta description trop longue

À l’opposé, avec plus de 160 caractères vos textes seront coupés sur la SERP. C’est le cas sur 54% des sites analysés !

Bien que Google prenne en compte la totalité du texte, condensez vos méta descriptions pour assurer une meilleure visibilité auprès des internautes.

Une extension SEO comme Meta SEO inspectera l’ensemble de vos balises meta pour détecter erreurs et manques.

 

Autres erreurs courantes

Voici pour finir deux autres erreurs techniques très fréquentes, bien que moins pénalisantes en termes de référencement et d’expérience utilisateur.

 

#14 Multiples balises H1

La présence de plusieurs balises H1 par page est considérée à tort comme problématique par beaucoup de webmasters.

Pourtant, 51% des sites en comportent sans que cela nuise à leur classement. Google tolère désormais cette pratique, à condition que chaque H1 identifie bien une thématique ou sous-partie de contenu spécifique.

Vous pouvez donc sans crainte utiliser plusieurs balises H1, notamment sur un blog qui est un excellent moyen d’améliorer le SEO d’un site web.

 

#15 Balise méta description vide sur une page non indexable

Enfin, 50% des sites présentent ce type d'”erreur” qui n’en ai pas vraiment une : une meta description vide sur une page qu’ils n’ont de toute façon pas cherché à indexer (mention noindex).

Inutile donc de perdre du temps à rédiger des textes pour ces pages, qui n’apparaîtront de toute manière jamais dans les résultats de recherche.

 

Cette revue des 15 problèmes techniques les plus courants sur les sites vous donnera sans doute des pistes pour optimiser le vôtre. N’hésitez pas à faire appel à un expert SEO pour un audit approfondi et sur mesure si vous constatez des baisses de trafic suite à un changement d’algorithme de Google !

 

Conclusion

Pour résumer, voici les principaux points à retenir :

  • Maîtriser les redirections pour éviter les erreurs 404 ou les temps de chargement rallongés ;
  • Optimiser l’accessibilité (balises alt) et la vitesse des pages pour une meilleure expérience des visiteurs ;
  • Soigner votre balisage interne avec des titres et descriptions pertinents pour mieux structurer vos contenus ;
  • Compléter vos méta-données pour favoriser le partage sur les réseaux sociaux.

 

Si malgré tous vos efforts vous constatez une baisse de visibilité, n’hésitez pas à faire appel à un expert SEO comme moi. Un audit approfondi vous permettra de déceler d’éventuels problèmes plus complexes, et mettre en place une stratégie sur mesure pour restaurer et améliorer votre positionnement.

 

Je me tiens à votre disposition si vous souhaitez en savoir plus sur mes services de conseil en référencement naturel à Madagascar. Au plaisir d’échanger avec vous !

 

DEMANDER UN DEVIS SEO